Optimisation spatiale : le rôle-clé du local 

banner-2024-v4

Thématique

Sur fond de défis environnementaux et énergétiques, préserver au maximum les terres et assurer une utilisation efficiente et cohérente du sol par l’urbanisation sont des préoccupations croissantes. Les cadres réglementaires aux échelons supérieurs se précisent mais leur mise en œuvre à l’échelon local est fondamentale pour rencontrer les objectifs.  Pour y parvenir, il est notamment nécessaire de pouvoir exprimer une vision prospective, de convaincre, de répondre adéquatement en fonction du contexte, de rassembler les acteurs et de mettre en place des dispositifs d’observation. Le colloque sera ainsi l’occasion d’aborder le rôle du local dans l’opérationnalisation du concept d’optimisation spatiale.  

La matinée du colloque en plénière sera consacrée aux perspectives en Wallonie à ces égards, lesquelles seront mises en débat avec celles d’autres régions ou pays voisins. Durant l’après-midi, des sessions parallèles traiteront de thématiques étudiées par la CPDT dont la portée ou le potentiel ont toute leur importance à l’échelle locale dans le cadre de la mise en œuvre de l’optimisation spatiale : la réhabilitation des friches, le foncier public et l’usage du bâti résidentiel en lieux d’hébergement touristique (gîtes, résidences secondaires…). La journée se clôturera par la présentation du vade-mecum pour l’élaboration des schémas de développement communaux thématiques « optimisation spatiale ». 

Infos pratiques

En raison du nombre de participants, les inscriptions ont dû être clôturées plus tôt que prévu. Nous tenons à vous remercier pour votre intérêt et nous nous excusons auprès de ceux qui n’ont pu s’inscrire.

 

Participation aux frais

50 € la journée (repas compris)

Le colloque est gratuit pour les Conseillers en Aménagement du Territoire et Urbanisme, le personnel du SPW-TLPE, les chercheurs de la CPDT, les membres des comités d’accompagnement 2024, les orateurs et les étudiants (sur présentation de la carte d’étudiant à l’accueil et lunch non compris).

 

Accessibilité 

Accessibilité Aula Magna

Des places de stationnement seront réservées en priorité pour les PMR sur le parking de l’Aula Magna.

Attention : les travaux sur l’E411 entre Daussoulx et Perwez ralentissent fortement la circulation. Nous vous recommandons de prévoir un temps de trajet supplémentaire ou de prendre les transports en commun.

 

Voir le programme de la journée

09h00 : Accueil et programme de la journée, Pr Jean-Michel Decroly (CPDT, IGEAT)

09h10 : Mot d’introduction par M. Willy Borsus, Vice-Président de la Wallonie, Ministre de l’Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du Numérique, de l’Agriculture, de l’Aménagement du territoire, de l’IFAPME et des Centres de compétence

09h 30 : SDT : étape d’un processus, Michel Dachelet (SPW – Inspecteur général – Département de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme) 


10h30 :
Pause 


10h45 :
Table – ronde : L’optimisation spatiale à l’échelon local, tour d’horizon des régions et pays voisins. 

Philippe Coulée (animation) 

  • Pr. Jean-Marie Halleux (CPDT, Lepur)
  • Michel Dachelet – Inspecteur général (SPW Département de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme) – Wallonie
  • Rebecca Lyon Stanton – Directrice générale adjointe du Service de la planification du Canton de Vaud – Suisse  
  • Ambre Legrand – Responsable du pôle Planification et Projets Urbains (ADUS) – France
  • Xavier Buijs – Chef de service, aménagement du territoire (Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten) – Flandre


12h30 :
Temps de midi 


14h00 :
Trois sessions en parallèle :

  • Les friches : levier pour l’optimisation spatiale ?
    L’optimisation spatiale implique le recyclage des friches pour suivre les trajectoires d’artificialisation et d’étalement urbain que la Wallonie s’est fixée. Actuellement, malgré un potentiel reconnu, la mobilisation des friches reste compliquée. Comment faire des friches un levier pour des territoires économe en ressource ? A partir de cas wallons, des résultats d’une recherche CPDT, et dans le cadre de la réglementation existante, l’atelier présentera les solutions qui s’offrent aux administrations locales pour accélérer le recyclage de leurs friches. Un temps est également prévu pour aborder, avec l’administration, les éventuels blocages rencontrés au niveau des procédures
  • Comment faire face à « l’airbnbisation » des campagnes ?
    Au sein des espaces ruraux wallons, l’usage du bâti évolue. Les hébergements touristiques (gîte, résidence secondaire, location via plate-forme) y occupent une place de plus en plus importante, non sans conséquences sur l’accès au logement pour la population locale ou sur la gestion des nuisances. Face à cette réalité, comment les communes cherchent-elles à réguler le phénomène ? Certaines voient-elles seulement son émergence et s’en inquiètent-elles ?
    Au cours de la session, un bref état des lieux à l’échelle régionale, dressé par la CPDT (quantification et localisation des hébergements, principaux enjeux), sera présenté. Le cas de deux communes illustrera la situation actuelle (état des lieux quantitatif et statistique ; exemples concrets de régulation), appuyée par les témoignages de praticiens locaux. Les participants pourront partager leurs propres expériences à ce sujet.
  • Foncier public : comment et pourquoi le mobiliser ?
    À partir des travaux récents de la CPDT sur le cadastre des propriétés publiques et en présence de plusieurs acteurs concernés, régionaux ou locaux, la session interrogera le potentiel d’utilisation du foncier public. Comment maitriser le foncier public ? Comment l’exploiter ? À quels enjeux peut-il apporter une réponse efficace et à l’aide de quels outils ? La session sera également l’occasion d’échanger sur l’opportunité de constitution d’une régie foncière régionale.


15h45 :
 
Schéma de développement communal thématique « optimisation spatiale » : le vade-mecum, Pr Yves Hanin (CPDT, CREAT)

16h30 : Drink de clôture 

Consulter les colloques