Skip to content
Accueil > Recherches > En cours > Recherches en cours > Schéma de développement du territoire (R. 5)

Schéma de développement du territoire (R. 5)

Afin d’affirmer une vision stratégique actuelle du territoire wallon, la Déclaration de Politique régionale (DPR) 2014-2019 a prévu la révision du Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER), document d’orientation qui préside aux grandes décisions d’aménagement, adopté par le Gouvernement wallon en mai 1999. Ce nouveau document d’orientation à l’échelle régionale et suprarégionale s’appellera désormais : Schéma de Développement Territorial (SDT).

La CPDT a contribué en 2016 à l’analyse contextuelle du SDT en complétant et actualisant le diagnostic Territorial de la Wallonie réalisé par la CPDT durant la subvention 2010-2011. Ce travail a abouti à la publication de « L’état du territoire 2016 » dont les principaux résultats ont été présentés au colloque de la CPDT du 8 décembre.      

En 2017, l CPDT, vu son expertise, est sollicitée pour appuyer l’administration (DGO4) chargée de l’élaboration et de la rédaction du SDT.

Les chercheurs de la CPDT apporteront leur expertise au Chef de Projet du SDT désigné au sein de l’administration (DGO4).

L’expertise attendue de la CPDT prendra les formes suivantes dans le cadre des différentes étapes d’établissement du Projet :

Etapes et missions de la CPDT:

  1. De l’état du territoire wallon à l’analyse contextuelle du SDT.

1.A. Mise à niveau de l’analyse AFOM du territoire wallon, en particulier l’identification des opportunités qui s’offrent à la Wallonie et des menaces auxquelles elle est confrontée en fonction du contexte actuel et de son évolution prévisible/possible. Cette analyse doit prendre en considération les politiques des Régions voisines et celles de l’Etat fédéral

Ce travail sera coordonné de manière étroite par l’administration et se fera en association avec la plateforme d’intelligence territoriale wallonne, dans le cadre de l’exercice prospectif à l’horizon 2040 qu’elle doit mener.

1.B. Les chercheurs apporteront également les approfondissements éventuellement nécessaires à l’analyse :

- des besoins territoriaux des secteurs, 

- des impacts territoriaux des tendances globales et des politiques et stratégies supra-régionales,

- et des leviers territoriaux présentés par les politiques sectorielles

afin de permettre à l’administration d’identifier les enjeux territoriaux (problèmes à résoudre ou potentialités à saisir) au départ de l’analyse AFOM du territoire et des besoins territoriaux des secteurs, et d’établir l’analyse contextuelle prévue par le CoDT,

2. Dans le cadre de l’établissement par l’administration des objectifs régionaux d’aménagement du territoire et de développement territorial, les chercheurs  fourniront les analyses, statistiques et cartographies nécessaires à la justification des objectifs retenus. Pour chacune des dimensions suivantes, les chercheurs sélectionneront les éléments de l’analyse contextuelle essentiels à la compréhension du choix des objectifs.

  • la dimension urbanisation qui traitera notamment des aspects démographiques et sociaux, du logement, du commerce, des équipements collectifs et des services à la population, et de manière générale de l’économie résidentielle,  de la mobilité des personnes , des risques naturels et des contraintes géo-techniques.
  • la dimension économie qui traitera, notamment, de la mondialisation, de l’économie productive, du tourisme, des aspects productifs de l’agriculture, de la sylviculture, de l’exploitation des ressources du sous-sol (minerais et eau), de l’économie circulaire, de l’énergie, des TIC et du transport de fret.
  • la dimension patrimoine et environnement qui traitera, notamment, des patrimoines bâti, naturel et paysager, de la problématique air-climat et de la protection de la ressource en eau.

En outre, les chercheurs mettront en perspective les objectifs régionaux retenus avec les quatre principes généraux d’aménagement fixés par le CoDT en son article D.II.2, § 2.

3. Dans le cadre de l’établissement, par l’administration, des principes de mise en œuvre des objectifs identifiés, les chercheurs fourniront les analyses, statistiques (et éventuellement les cartographies) nécessaires à la justification des principes retenus, pour les trois échelles suivantes :

  • l’échelle du positionnement externe de la Wallonie ;
  • l’échelle de l’organisation interne, cohérente et équilibrée, de la Wallonie ;
  • l’échelle de la proximité, concernant les territoires de vie.

4. Dans le cadre de l’établissement par l’Administration de la structure territoriale, qui vise à atteindre les objectifs régionaux et à positionner la Wallonie dans l’Europe du Nord-Ouest, les chercheurs fourniront les analyses et statistiques nécessaires à la justification des éléments retenus relatifs :

  • aux pôles et leurs fonctions spécifiques à l’échelle pertinente ;
  • aux airesde coopération transrégionales et à celles visant l'organisation interne du territoire wallon (aires polarisées, aires homogènes ou aires d'action);
  • aux réseaux de transport et communication

et produiront les cartes associées à la structure territoriale.

Chercheurs

Vincent Bottieau, Martin Grandjean, Alexandre Leclercq, Alain Malherbe, Michele Haine, Xavier Courtois, Dominique Istaz, Hubert Maldague, Jean-Marc Lambotte, Bruno Bianchet, Sébastien Hendrickx

Président du CA : Christian Bastin

Recherche: 
Année: