Skip to content
Accueil > Publications > Note de recherche > Note de recherche 56

Note de recherche 56

Territoires et énergies

Les liens entre l’énergie (au sens de la thermodynamique) et le territoire (au sens de son aménagement) pourraient-ils s’exprimer par cette double question : comment l’énergie disponible (ou la nécessité d’en disposer) a-t-elle influencé l’aménagement du territoire ? Et comment les usages du territoire ont-ils influencé la production, la transformation, le stockage et la consommation d’énergie ? Cette double question est celle de la recherche Territoire et énergie 2050 menée depuis 2011 dans le cadre de la CPDT. Comme l’indique son titre, cette recherche a une visée prospective : son objectif est de comparer différentes visions du territoire et de l’énergie à long terme pour déterminer lesquelles paraissent les plus souhaitables et soutenables et ébaucher les chemins pour y arriver. Il a paru intéressant de compléter cette vision par une approche historique. Intéressant, mais pas facile : la conjonction d’un concept défini il y a moins de deux siècles (l'énergie) avec un autre qui ne date que d’une trentaine d’années (le territoire) n’a évidemment pas pu inspirer beaucoup d’historiens. C’est donc à un exercice complexe qu'est consacrée cette note de recherche. La première partie s’attarde sur les différentes manières dont le monde antique puis le moyen âge ont répondu à leurs besoins en énergie – bien modestes par rapport aux nôtres. Elle se termine par les pénuries de bois et le système proto-industriel, qui marquent la fin de l’ère de l’énergie organique. Autant que possible, l'auteur a mis en évidence, par des comparaisons, les enseignements que notre époque de transition pourrait tirer des différents systèmes énergétiques et de la manière dont ils s’inscrivaient dans le territoire. La deuxième partie, qui débute par la révolution industrielle, décrit un monde qui nous est plus familier. Sur le plan territorial, elle se traduit par un changement rapide d’échelle, permis tout d’abord par la locomotive à vapeur : les limites des terroirs et des bassins traditionnels explosent, les différences s’estompent, l’accessibilité est générale. Jusqu’au jour où le maintien de ce système est remis en question…

Texte intégral: 
Fichier attachéTaille
PDF icon ndr56_territoires_energies.pdf8.42 Mo
Mots clés: 
Portrait